Vous êtes sur le site du Collectif ardéchois pour la réouverture de la rivedroite du Rhône VALENCE-AVIGNON-NIMES aux trains de voyageurs. Avec desserte des gares ardéchoises de Le Pouzin, Cruas, Le Teil, Viviers, Bourg Saint Andéol.

Monsieur le président, Messieurs les vice-présidents, Mesdames et Messieurs les conseiller(e)s régiona(les)ux ardéchois(es), l’Ardèche est depuis 1973 le seul département de France non desservi par la SNCF !

 

 

Or, la ligne train de la rive droite est une voie ferroviaire moderne, à double sens, électrifiée, sur laquelle circulent quotidiennement des trains de fret, mais aussi, pratiquement 1 semaine sur 2, des trains de voyageurs lorsque des travaux sont effectués sur la rive gauche.

 

Les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur, les départements de l'Ardèche, de la Drôme, du Gard et du Vaucluse, Réseau ferré de France, la SNCF et l'État ont signé le 21 janvier 2008 un protocole de réouverture de la rive droite du Rhône aux trains de voyageurs, de Romans à Nîmes avec desserte d'Avignon, prévoyant pour l'Ardèche la réouverture des gares de La Voulte, Le Pouzin, Cruas, Rochemaure (éventuellement), Le Teil, Viviers, Bourg St Andéol.

 

Par son vote du 7 mai dernier inscrivant la réouverture à horizon 2017 dans le nouveau CPER, la région Rhône-Alpes a accompli un acte historique pour les ardéchois. Ce vote a été confirmé par le vote, le 16 octobre, d’une étude auprès de la SNCF pour le phasage de cette réouverture :

après 42 ans sans train, les ardéchois devraient rapidement bénéficier de ce mode de transport en commun fiable, sécurisé et performant, que ce soit au niveau des temps de parcours ou des performances énergétiques.

L'Ardèche va pouvoir être en liaison ferroviaire directe avec Valence TGV, Avignon et nous l'espérons rapidement Nîmes, comme prévu par l'accord entre les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Languedoc Roussillon.

 

Aujourd’hui, une nouvelle majorité a été élue pour gouverner la région Auvergne – Rhône-Alpes. Les ardéchois ne comprendraient pas qu’elle ne tienne pas les engagements pris en 2008 et en 2015.

Aussi, nous vous demandons d’acter dans le budget que vous allez bientôt voter la réouverture de la rive droite du Rhône aux trains de voyageurs pour 2017.